Les différentes techniques pour retenir la terre

Pour aplanir un terrain en pente, il est indispensable de retenir la terre. Différentes solutions sont possibles, mais le choix dépend du budget alloué aux travaux et du Plan Local d’Urbanisme disponible auprès de la mairie de la commune d’implantation.

Le talus : la solution la plus simple

L’aménagement d’un talus est la solution la plus simple pour retenir la terre. Les travaux sont réalisés par le terrassier lorsqu’il intervient sur le chantier. Le seul inconvénient de cette solution est que le talus est fragile face à l’érosion. C’est pour cette raison qu’il est préférable de le végétaliser pour retenir la terre et là encore, le choix des plantes doit être bien réfléchi. Dans le cas d’une pente forte, il est conseillé de choisir des plantes couvre-sol pour le milieu. Les oreilles d’ours, les corbeilles d’argent et les sédums conviennent très bien. Le haut du talus peut recevoir des graminées à l’exemple des Cannes de Provence ou du vétiver qui fixe le sol et l’améliore.

L’enrochement

L’enrochement est une solution plus naturelle et économique pour retenir la terre. Le propriétaire a le choix entre deux solutions :

  • Installer des rochers non calibrés : cette solution offre un rendu plus naturel. L’inconvénient est que la mise en place prend du temps puisqu’il faut mettre côte à côte des rochers qui s’emboîtent parfaitement afin de ne pas laisser de vide qui peut laisser échapper la boue lors des jours de pluie. Il est possible d’installer des plantes entre les rochers pour personnaliser la décoration.
  • Opter pour des moellons de grande taille : la mise en place est plus facile puisque les moellons sont calibrés. Le rendu esthétique est plus ordonné.

Quelle que soit la solution choisie, l’enrochement réduit la surface disponible puisque les rochers doivent être suffisamment grands pour retenir la terre.

Le mur de soutènement

La mise en place d’un mur de soutènement est la solution la plus sûre pour retenir la terre. Le propriétaire a le choix entre différents matériaux :

  • La pierre naturelle : les pierres sèches ne sont pas scellées entre elles, mais sont calées avec des morceaux de roche.
  • Les éléments préfabriqués : ces éléments préfabriqués ne conviennent que pour les pentes de faible hauteur
  • Le parpaing : le mur en parpaing peut être utilisé, quelle que soit la hauteur. Il peut être décoré avec des plaquettes de parement pour obtenir le même rendu esthétique que le mur en pierre naturelle.

Le gabion

Le gabion est une solution simple puisqu’il s’agit d’une cage métallique dans laquelle des petits rochers ou des galets sont placés. La couleur dépend de celle des rochers choisis, ce qui laisse au propriétaire la possibilité de personnaliser sa décoration. Il est aussi possible d’installer du bois à l’intérieur des cages, mais compte tenu du fait que le gabion doit peser lourd pour retenir la terre, il vaut mieux opter pour la pierre. Les cages peuvent être superposées jusqu’à obtenir la hauteur désirée. Il faut se renseigner auprès du fournisseur de gabions sur la meilleure manière de les installer.